Désormais,

Pour connaître l'actualité du SDPM, sur notre site : www.sdpm.net




Pour discuter avec le SDPM sur Facebook





    LES POLICIERS MUNICIPAUX DANS LA DOULEUR ET LA COLERE

    Partagez

    SDPM
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 1865
    Age : 42
    Date d'inscription : 03/03/2007

    LES POLICIERS MUNICIPAUX DANS LA DOULEUR ET LA COLERE

    Message  SDPM le Sam 15 Déc - 5:54


    LES POLICIERS MUNICIPAUX DANS LA DOULEUR ET LA COLERE
    Le Syndicat de Défense des Policiers Municipaux (SDPM) apporte tout son soutien à la famille, proches et collègues de Cédric JOSSO, Chef de la Police Municipale assassiné, dans le cadre d’un drame d’ordre privé. Certains des délégués du SDPM étaient des intimes de Cédric et de sa famille.

    Le SDPM était présent sur les lieux le vendredi 30 novembre 2012, jour du drame, en la personne de son délégué Jean-Christophe DUHAMEL, qui a pu coordonner avec les autorités l’accompagnement des agents de la police municipale de SAINT-ANOULT EN YVELINES durant cette dure épreuve.

    S’agissant d’un drame d’ordre privé, le SDPM respecte le deuil de la famille et de l’entourage de Cédric et ne souhaite pas entamer de débat d’ordre syndical.

    Cette douleur fait suite à d’autres évènements qui ont frappé durement la Police Municipale tout au long de cette semaine.

    Si le drame précédent doit être détaché des risques professionnels, ceux qui suivent ne le sont pas.

    Lundi 26 novembre, le SDPM alertait le Ministre de l’Intérieur sur les risques auxquels ont été exposés les Policiers Municipaux de VILLENEUVE LE ROI, lors de la fusillade d’Orly, le vendredi précédent.

    Mercredi 28 novembre, une policière municipale, Nadège HARGUINDEGUY était renversée et gravement blessée à SAINT-MANDE, durant l’exercice de ses fonctions. Là aussi, au travers de son délégué, Frédéric ALLUIN, le SDPM était au plus près des Policiers Municipaux pour apporter son soutien.

    Jeudi 29 novembre, 3 policiers municipaux de BEAUVAIS étaient durement blessés lors de l’arrestation d’un voleur dans un supermarché. Une fois encore, au travers de son importante délégation interrégionale Nord/Picardie, le SDPM était présent aux côtés des Policiers Municipaux.

    Tout ceci frappe durement le moral des Policiers Municipaux.

    Lundi, le SDPM adressait un fax au Ministre de l’Intérieur, sur les conditions de collaboration entre la Police Nationale et la Police Municipale. Aucune réponse n’a été apportée.

    Mercredi et Jeudi, nous avions 4 blessés dans nos rangs. Toujours aucune réaction du Ministère, pas un mot de soutient du Ministre MANUEL VALLS. Manuel VALLS qui avait su se rendre il y a quelques mois, au chevet d’un délinquant blessé par une opération policière.

    Il était par ailleurs indiqué sur un média spécialisé, que M. ESTROSI, Maire de Nice et Président de la CCPM, ne prévoyait pas de réagir à ces évènements.

    Il aura fallu attendre Vendredi, la colère du SDPM, et un meurtre dans nos rangs pour que le Ministre de l’Intérieur, Manuel VALLS, et Christian ESTROSI, Maire de Nice, réagissent.

    C’est un scandale !

    Les Policiers Municipaux sont autant exposés que les forces de l’Etat. Depuis 2010, décès de notre sœur d’arme, Aurélie FOUQUET, où les autorités tous bords confondus ont versé leur larmichette et ont déclaré « plus jamais cela » rien n’a bougé. Ni les Maires, ni l’Etat n’ont pris leurs responsabilités.

    Le SDPM, 1er syndicat national professionnel, en a assez et demande à être reçu d’urgence par le Ministre de l’Intérieur Manuel VALLS.

    Tout ceci doit être suivi d’actes concrets.

    Le SDPM envisage des conflits sociaux aux quatre coins du pays si rien ne change.



    Nous ne sommes pas des sous-flics !

    Le Président : Cédric MICHEL


    communiqué en PDF


    _________________________
    Président du SDPM
    @ : president@sdpm.net

      La date/heure actuelle est Mar 17 Jan - 7:42